Vous êtes un adepte de la musculation ? Vous vous acharnez tous les jours à la salle mais n’observez pas de résultats probants ? Vous souhaiteriez progresser comme jamais pour enfin afficher une belle ligne symétrique ? Mais alors, pourquoi n’enregistrez-vous pas des progrès fulgurants ? Ce n’est pourtant pas la volonté qui vous fait défaut. Vous êtes plutôt assidu à la tâche, alors qu’est ce qui cloche ?

Cerner les freins à la progression

Si vous n’obtenez pas les résultats escomptés, il y a forcément une explication rationnelle. Peut-être que le problème se trouve du côté de la nutrition. Etes-vous certain de manger les bons aliments diététiques ? Mangez-vous au bon moment de la journée ? En quantité suffisante ? Associez-vous les bons aliments ensemble ? La nutrition prend une part très importante en culturisme. Si vous ne mangez pas comme il faut, vous ne ferez jamais de véritables progrès. Alors, avant d’aller plus loin faites le point sur votre plan alimentaire. Faites-le avec honnêteté, sans concession. Bref, ne trichez pas avec vous-mêmes, ce serait la pire des choses.

Maintenant que vous êtes certains que le problème ne vient pas du côté de la nutrition, il est temps de passer en revue votre plan d’entrainement. Et là, forcément les choses se compliquent. Les choses se compliquent car d’une part, il n’y a pas une seule et unique façon de s’entraîner. D’autre part, car chaque être humain possède un organisme propre qui ne réagit pas de la même manière.

A la recherche de prise de masse

Si vous recherchez un programme de musculation pour la prise de masse pure, c’est vers les exercices poly-articulaires que vous devrez vous tourner. Mettez donc de côté les exercices mono-articulaires d’isolation. Ces exercices ne sont faits que pour la finition et la définition musculaire. Si c’est la prise masse pure que vous souhaitez atteindre, vous devrez faire des exercices comme le squat, les développés couchés et épaules, les tirages pour les dorsaux. Ces quatre exercices à eux tout seuls suffisent à acquérir un physique d’Apollon. Laissez tomber les exercices à la machine à poulie et autres câbles.

Un dos en V

Pour posséder un dos en V, rien de tel que les tirages dorsaux à la barre. Les dorsaux sont un groupe musculaire assez complexe. Ils regroupent en fait plusieurs muscles qui ont chacun une fonction bien précise. Certains muscles du dos agissent en isométrie comme les muscles spinaux, d’autres permettent de tirer à soi une charge comme le grand dorsal. Le dos est une partie du corps qui peut se mouvoir selon différents axes : en torsion, extension, flexion… et tous cela se combine.

Mais ici ce qui nous intéresse c’est de développer le grand dorsal. Le grand dorsal, c’est donc ce muscle qui dessine le dos et qui donne cette forme tant recherchée du V, signe de la victoire. Pour développer le grand dorsal, il faut faire des tirages à la barre de traction ou à la poulie (si vous n’arrivez pas à soulever votre poids de corps). Vous devrez varier les angles et les prises. Mains plus ou moins écartées, mains en supination ou en pronation. Veillez à bien descendre jusqu’en bas lors de la phase retour pour bien étirer le grand dorsal.

En résumé,

Si votre plan alimentaire est bien construit, si votre entrainement est conçu autour d’exercices poly-articulaires, il n’y a aucune raison que vous ne progressiez pas. Agissez intelligemment et surtout restez en permanence à l’écoute de votre corps.

 

Vos progrès en salle de musculation
5 (100%) 1 vote

Tweetez
Partagez
Enregistrer
0 Partages